Loi Pinel - Investissement immobilier locatif

Pour tout contribuable français souhaitant réduire son imposition sur le revenu et désireux d'investir dans un bien immobilier, il existe des mécanismes de défiscalisation immobiliere avantageux mis en place par le gouvernement.
L'idée de l'état derrière ces avantages fiscaux est de contrôler la construction de logements à destination locative et des les faire construire dans des zones où le besoin est le plus important.
Il faudra toutefois faire attention à bien respecter les conditions imposées par le cadre de loi du dispositif de la loi Pinel.

Première condition Pinel : zone éligible

Le logement doit être neuf (même si il est possible d'investir dans du Pinel ancien avec la loi Denormandie de 2019) et situé dans une zone prédéfinie par l'État qui a identifié les villes de France où la tension locative est la plus importante.

immeuble de promoteur eligible à la loi Pinel
Logements Pinel

Deuxième condition Pinel : plafond de loyer

Pour que l'investisseur puisse percevoir la remise fiscale, il lui faudra respecter le plafonnement des loyers de la loi Pinel. En effet, le dispositif Pinel est destiné aux français cherchant une location à un loyer intermédiaire. Typiquement, les locataires n'ayant pas accès aux logements sociaux mais éprouvant des difficultés à se loger dans le parc privé disponible.

Troisième condition Pinel : plafond de ressource

Egalement, le foyer louant l'appartement Pinel de l'investisseur ne devra pas percevoir des revenus trop élevés, afin de bien adresser les logements nouvellement construits au public que le gouvernement vise au travers de ses lois de défiscalisation immobilière.